Warning: Use of undefined constant REQUEST_URI - assumed 'REQUEST_URI' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/clients/9dd2fd0c2dc5f674c190cd70782a3f86/web/fse3rouen/wp-content/themes/innovation/functions.php on line 73
2010 - 2011 | III° Rouen Scout d'Europe
close

2010 – 2011

Les rapports 2010-2011 des activités en Troupe

Le thème de l’année : LES INCAS !

WE de troupe du 12-13 Mars 2011

par Baptiste, 2nd du Faucon

Le WE débuta par la construction de l’aire de messe et de l’aire de veillée. Le Faucon eut la charge de réaliser le siège du prêtre, le Chevreuil dut construire l’autel, le Lièvre dut mettre en place l’aire de veillée et l’Ecureuil nous permit de ne pas nous faire mouiller lors de la messe.

Une fois les réalisations terminées le père nous a fait un topo pour avoir la bonne attitude à la messe, c’est après ceci que la célébration commença. La messe étant terminée les patrouilles allèrent dans leur coin pour pouvoir manger. Après avoir fini notre repas la veillée de promesse put débuter. Quand vint le moment de la prière les trois aspirants se mirent entre les deux feux pour pouvoir lire la méditation que chacun avait préparée. A ce moment deux torches furent installées ainsi qu’une icône. Après avoir lu leurs méditations les aspirants peuvent enfin prononcer leurs promesses. Ce fut un beau moment surtout pour ces aspirants qui débutent leur progression.

Mais pendant la veillée un drame se produisit ; un fanion de patrouille disparut…Le CP responsable soupçonne alors un chef un peu fouine de lui avoir prit mais ce dernier nie les faits. La punition sera-t-elle horrible ?…Seule la fouine ayant dérobé le fanion le sait. En effet, les scouts furent réveillés durant la nuit par le mélodieux sifflet de notre chef. Le CP fut pardonné par une série de pompes mais la troupe étant solidaire voulut pomper avec ce CP fort distrait (mais on l’aime bien quand même).

Le staff se trouvait sur le versant opposée de notre colline. C’est là que commença le jeu d’approche pour récupérer le staff de l’Ecureuil. Malheureusement le jeu dut s’interrompre en raison de l’heure tardive. Nous retournons alors dans notre tente pour y dormir pour de bon. Le matin un petit décrassage s’impose pour réveiller définitivement les scouts un peu fatigués du jeu de la veille. Après le petit déjeuner notre chef nous annonce le commencement d’olympiades. Nous devons construire un javelot et une flèche polynésienne (flèche lancée à l’aide d’une ficelle) pendant que chaque sportif aide à la réalisation du parcours Hébert qui se compose d’une portée de bûches, d’un franchissement d’obstacle en hauteur, d’un fil d’Ariane, d’un ramping, d’un passage sur poutre, d’un saut de haies et d’une course. Le meilleur temps fut accompli par l’Ecureuil qui était fier de sa performance. Pour continuer nous avons fait le concours de javelot remporté par Martin (ECL) puis le concours de la flèche polynésienne remporté par Pierre (CVL). Nous avons continué ces olympiades par une série de carrés bourrins et une sioule. Le WE se termina par une prière et les résultats de cette journée. Ces deux jours passés ensemble ont permit à chacun de progresser en froissartage, plus particulièrement aux nouveaux. Nous avons aussi appris une nouvelle technique de veillée : gants blancs. Cette technique consiste à mimer quelque chose seulement avec l’aide des mains.

Ce WE a permis aussi à renforcer l’amitié scout pour que le camp se passe dans la plus bonne entente qu’il puisse y avoir.

Rapport de promesse

par Nicolas, 5ème de l’Ecureuil

 

Voici comment se sont déroulées les promesses de 6 scouts de la III ème Rouen le 8 janvier 2011. Tout d’abord, chacun des aspirants avait rendez-vous avec la Cour d’Honneur. Les chefs nous ont posé différentes questions afin de connaitre nos motivations. Cela était impressionnant de se retrouver pour la première fois devant la Cour d’Honneur. Puis dans la soirée, toute la troupe s’est réunie pour diner et les parents des aspirants sont arrivés pour tirer les rois (c’était la période de l’Epiphanie).

Ensuite, nous sommes partis en direction du lieu de veillée, situé dans la crypte de la cathédrale. Cette nuit de recueillement restera à jamais marquée dans nos mémoires. La veillée de promesse s’articulait autour des 5 mystères joyeux du chapelet. Des chants choisis par la maitrise de troupe venaient ponctuer les moments de silence et de prières. La veillée dura 2 heures, heureusement le lieu était chauffé…

Par la suite, l’ensemble de la troupe et des parents s’est rendu dans le chœur de la cathédrale pour la célébration de la promesse.

Imaginez un peu : la troupe rassemblée en carré, au milieu d’une cathédrale vide, en pleine nuit, dans un froid glacial, chaque aspirant s’avançant devant le chef de troupe pour prononcer sa Promesse :

« Sur mon honneur, avec la grâce de Dieu, je m’engage à servir de mon mieux Dieu, l’Eglise, ma patrie et l’Europe, à aider mon prochain en toutes circonstances, à observer la loi scoute. »

Pour clôturer le tout, le chant de la promesse fut entonné et raisonna dans toute la cathédrale. C’était tout bonnement « mytho-pêchu ». Enfin, après les promesses, toute la troupe s’est saluée et chacun est reparti dans son foyer respectif.

Week-end de troupe du 16-17 Octobre 2010

par Pierre, SP du Lièvre

Arrivés à 15h au château de Panneville sous une pluie battante, la troupe et la meute IIIème s’installèrent rapidement entre deux averses. En 1h30, chaque patrouille avait monté sa tente, creusé le trou pour le feu, et fait une réserve de bois assez importante pour le diner et la veillée.
A 16h30, les chefs de la troupe appelèrent les CPs des 4 patrouilles (Chevreuil, Ecureuil, Faucon et Lièvre), et leurs donnèrent à chacun une carte et un message en morse à décoder : le grand jeu commençait… vingt minutes plus tard, ayant chacune déchiffré leur message, les patrouilles partaient de leurs côtés vers le point indiqué sur le message, 1km plus loin où elles trouvèrent un autre message codé. Ce message indiquait le lieu de rencontre avec une autre patrouille, pour former les équipes: le Lièvre s’allia avec l’Ecureuil pour former la tribu Inca et le Faucon s’allia avec le Chevreuil pour former la tribu Maïa. Retour au camp à 17h45 où les CPs remirent les messages déchiffrés aux chefs.

Puis, à 18h, la troupe et la meute se rassemblèrent pour assister à la messe célébrée par le Père Jean-Baptiste Sèbe dans la chapelle du château. A 19h, chaque patrouille rentrait dans son coin pour préparer le dîner. A 21h, début de la veillée, avec pour thème : « le louveteau devenu scout…que devient-il à la troupe ? », durant une heure, se succédèrent saynètes, jeux et chants. Après la veillée, la troupe se rassembla dans la chapelle pour la veillée de promesse pour Loup, le nouvel assistant de la troupe qui découvrait le scoutisme. Pendant cette veillée, tous priaient pour Loup. Après la veillée de promesse, Loup put faire sa promesse scoute, intégrant ainsi le mouvement du scoutisme. Puis tout le monde alla se coucher.

Le lendemain, réveil à 7h30, petit footing, échauffement, et petit-déjeuner en troupe. Les chefs sonnèrent le rassemblement pour annoncer la reprise du grand jeu. S’ensuivit une course d’orientation, avec les mêmes équipes que la veille. Durant toute la matinée, les deux équipes marchèrent sur environ 6-7km, pour découvrir tout le long du parcours trésors et messages et finalement aboutir vers midi dans la même forêt où ils mangèrent et construisirent chacune un fortin.

A 13h15, le coup de sifflet retentit, c’était le signal du début de la bataille. Combats à main plate (3 secondes épaule à terre pour éliminer l’adversaire), celui qui arrivait à pénétrer dans le fortin de l’adversaire gagnait 5 pièces d’or. Le mur du fortin Maïa était facilement franchissable mais très solide, alors que le fortin Incas était impénétrable, mais conçu avec des branches peu solides. Du sang Maïa et Inca coula durant l’interminable heure que dura la bataille, mais les Maïas triomphèrent, rasant le fortin Inca.

A 14h30, tout le monde s’étant serré la main, harassé, rentra au camp. Rangement du camp, démontage des tentes, rebouchage des feux, et les scouts rentraient chez eux, laissant derrière eux un lieu comme neuf. Puis, clou du week-end, les CPs furent investis et reçurent l’allégeance de leurs patrouillards. Ainsi chaque scout fut accueilli dans sa patrouille.

Premier week-end de HP de l’année 2010-2011

par Étienne, Chef de troupe

Pendant la cour d’honneur de fin de camp, il a été décidé que la HP se réunirait avant la rentrée pour fixer les objectifs de la nouvelle année scoute. Ce fut chose faite. Etienne, le CT, a donné rendez-vous à l’ensemble de la haute patrouille et de la maitrise à Fréville, à quelques kilomètres de l’abbaye Saint Wandrille à 15h30.

Tout le monde est donc à l’heure sur place. Les sacs sont prêts, il faut maintenant les remplir avec l’intendance. Puis tout le monde se met en marche vers l’abbaye, 10 kilomètres plus loin. L’église étant fermée, nous nous arrêtons devant un calvaire pour confier au Seigneur notre week-end, notre année et les garçons qui seront confiés.

A peu près à mi-chemin, nous nous arrêtons pour un petit topo de la part d’Etienne sur la relation entre le CP et le SP. Les scouts en ont profité pour poser plein de questions sur la composition des patrouilles, sur l’année…

Peu de temps après et après avoir pris le gouter, nous sommes repartis vers l’abbaye. Vers 18h30, le père hôtelier nous accueille et nous informe que le lieu habituel et pris mais qu’il va nous prêter une petite maison dans le village. Résultat : cuisine, dortoir… La belle vie ! Nous cueillons des pommes afin de nous faire une bonne compote, les CPs se mettent à préparer le diner pendant que les autres épluchent les pommes. Nous n’attendons plus que le chef de groupe qui doit diner avec nous. Malheureusement, suite à un problème, il ne peut venir. Nous nous mettons donc à table avec au menu : hamburgers (faits maison, s’il vous plait !), pommes de terre sautées, compote… Nous discutons ensemble de l’année, du thème, des techniques à aborder…

Après le diner, nous sortons pour nous promener, promenade pendant laquelle nous rencontrons les scouts qui sont aussi sur le lieu et qui sont en recollection. Puis nous allons nous coucher.

Le lendemain, lever 8h avec petit déjeuner, toilette, discussion autour du choix de nom de la HP. Il est décidé qu’elle s’appellera le Grand Duc et que le cri de pat’ sera : Grand Duc règne sur la nuit ! Nous allons ensuite à la messe à l’abbaye où nous fêtons la dédicace de l’abbatiale (40 ans)… dans la salle du chapitre, la même abbatiale étant en travaux.

Après la messe, nous retournons chez nous pour le repas, préparé par les seconds. Puis nous nettoyons intégralement le lieu. Les photos sont prises pour le site et un dernier topo sur les activités de patrouille est fait. Finalement, nous nous rendons à l’église de la paroisse où nous prions pendant une demi-heure, en méditant notamment sur la prière des chefs.