Warning: Use of undefined constant REQUEST_URI - assumed 'REQUEST_URI' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/clients/9dd2fd0c2dc5f674c190cd70782a3f86/web/fse3rouen/wp-content/themes/innovation/functions.php on line 73
Art et technique du feu | III° Rouen Scout d'Europe
close

Art et technique du feu

Art et technique du feu

Choix du bois :

Chaque variété de bois a un pouvoir combustible différent, c’est-à-dire que chaque kilo de bois brûlé dégage plus ou moins de chaleur.

Voici quelques règles élémentaires qui sont TOUJOURS à mettre en pratique :

– C’est la chaleur des braises et non les flammes qui permettent de cuire les aliments. Donc pense à choisir un bois qui fournit beaucoup de braises (chênes, frêne, hêtre, charme, etc…)

– Si le temps est humide (pluie ou neige) isole le feu du sol en créant un plancher en pierres ou en grosses branches.

– Dégage bien le sol autour du foyer afin d’éviter la propagation du feu, et avant de partir pense à éteindre le feu. Ne te contentes pas de le couvrir ou d’éparpiller les braises et les cendres. IL FAUT ARRÊTER TOTALEMENT LA COMBUSTION.

– Si tu veux que ton feu prenne au premier coup, ne parsème pas tes brindilles pêle-mêle, aie la patience d’édifier soigneusement une pyramide. Tu y gagneras en “temps et en tranquillité”.

– Oriente l’orifice d’aération du foyer dans le sens du vent, afin qu’il active la combustion au lieu de l’étouffer.

– Ne jamais allumer un feu en lisière d’un bois.

Divers types de feux :

Pour allumer un feu, tu peux utiliser diverses méthodes, mais la meilleure est encore la suivante :

– de la mousse très sèche, des feuilles mortes, un allume-feu ou un peu de papier froissé ou de l’écorce de bouleau prélevée dans ton sac,
– au-dessus quelques brindilles mortes et sèches disposées en pyramide
– sur cette pyramide, des morceaux de bois de la grosseur d’un petit doigt, et qui vont croissant jusqu’à la grosseur du pouce, bien écarter pour laisser circuler l’air.
Tu allumes le tout et tu laisses flamber, en ajoutant progressivement des branches de plus en plus grosses.

Ensuite selon l’emplacement, le sens des vents, le genre de terrain, tu pourras choisir l’un des feux suivants :

Le Feu pyramidal :

feu-pyramiudale
S’allume par tous temps, donne chaleur et lumière, mais gaspille du bois, chauffe irrégulière ment, bon pour le feu de camp.

Le feu polynésien :

feu polynésien
Chauffe bien, conserve la chaleur, se moque du vent. Ne risque pas de propager le feu. Exige un trou pas marmite et un outil pour creuser. Ne peut se faire en sol dur.

Le feu en croix :

feu en croix
Se moque du vent, mais consomme du bois et se règle mal.

Le feu en bûcher :

bûcher feu
Excellent pour le feu de camp, mais demande surveillance très soignée.

Le feu de berger :

feu de berger

Facile à installer, rapide et économe en bois, mais perte de chaleur, équilibre instable du récipient.

Le feu en sifflet :

feu en sifflet

Orientable selon le vent, propre et rapide, Mais fume (car bûcher vert) et s’éteint s’il pleut ou si trop de vent.

Le Feu Bûche :

feu en bûche
Permet d’exploiter le vent et démarrer n’importe quel feu.

Le feu en couloir :

feu en couloir
Bon tirage, mais exige outil pour creuser, très sensible au changement d’orientation du vent, très stable pour les grosses gamelles.

– Le feu sur table :

table_a_feu2

Long à installer, mais permet d’obtenir des braises en permanence et aussi l’installation d’un four.