Warning: Use of undefined constant REQUEST_URI - assumed 'REQUEST_URI' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/clients/9dd2fd0c2dc5f674c190cd70782a3f86/web/fse3rouen/wp-content/themes/innovation/functions.php on line 73
Les grandes étapes | III° Rouen Scout d'Europe
close

Les grandes étapes

Les grandes étapes

Au cours du jamboree de 1951 à Bad Ischl, en Autriche, des chefs scouts autrichiens, allemands, italiens et français qui ont vécu la deuxième guerre mondiale ont l’idée de lancer un mouvement scout européen, pour aller plus en avant dans la paix grâce à la méthode scoute.
À l’été 1952, ces chefs font des camps jumelés, et Friedrich Perko, un chef autrichien du Neutraler Pfadfinderverband autrichien, fonde les Europa Scouts. Ceux-ci pratiquent unscoutisme unitaire, européen, neutre ou chrétien, mais très ouverts aux différentes religions.

Jean-Claude Alain, un chef scout de l’association nationale des scouts russes (française) vient apporter ses idées et permet de faire l’unité du scoutisme européen. En 1956, La fédération du scoutisme européen (FSE) est alors créée et Jean-Claude Alain en est élu commissaire fédéral.

La FSE est une association scoute internationale, composée de sections nationales. Son but est de pratiquer le scoutisme de Baden-Powell dans le cadre de l’idée d’union européenne alors naissante, et sur des bases chrétiennes. L’insigne choisi par la fédération est une variante de la croix scoute basée sur la croix rouge des hospitaliers de Saint-Jean, appelée aussi croix de Malte.

600px-Logo_europe.svg_.png

Le 30 juin 1958, Jean-Claude Alain lance l’association française : les «scouts d’Europe» et devient son commissaire général, en plus de son poste de commissaire fédéral.

Le 22 octobre 1962, les scouts de Bleimor, animés par Pierre et Lucienne Géraud, surnommés Perig et Lizig Géraud-Keraod, rejoignent la FSE. Les bleimors, grâce à leurs effectifs (250 membres), ont une certaine influence sur la FSE et Pierre Géraud devient rapidement commissaire général.

L’association française devient le 4 février 1963 «Les Scouts d’Europe de la Fédération du Scoutisme Européen – Europa Scouts». Pierre Géraud entend bien dynamiser cette association, et recentre les esprits sur le scoutisme traditionnel du père Jacques Sevin. Un cérémonial basé sur celui des scouts de France est arrêté, le texte de la Promesse, de la loi et des principes des scouts de France sont adaptés ; notamment par l’ajout de référence à l’Europe, qui n’est alors guère plus qu’un projet politique.

En 1976, le nom de la fédération est changé en Union internationale des guides et scouts d’Europe (UIGSE). Toutefois, on continue à utiliser couramment le nom FSE, tant pour désigner l’union internationale que l’association française. Cette dernière se nomme association des guides et scouts d’Europe (AGSE).

Une crise éclate lors de l’assemblée générale tenue à Arc-et-Senans en 1982. Une tendance opposéee se retrouve alors en position de responsabilité, ce qui entraînera le développement des patrouilles libres, avec le réseau de l’araignée et l’Alauda, des raiders, du scoutisme marin ; mais également le départ de Pierre Géraud, qui va fonder les Europa scouts.

Dans les années 1990, l’AGSE comptera jusqu’à 30000 membres. Par la suite, les effectifs de l’association, qui avaient baissé comme ceux de toutes les autres associations de scoutisme en France, à partir de1998, suite à l’accident de Perros-Guirrec survenu au sein de l’association française de scouts et guides catholiques, sont repartis à la hausse depuis 2005.